Wordpress job board software

Cette annonce a expiré et pourrait ne plus être pertinente!

Coordinateur Terrain Ituri – Solidarités International – RDC

  • Bunia, Province orientale, République démocratique du Congo
  • Contrat

Description du Poste

QUE FAISONS-NOUS EN RDC ?
Date de rédaction : 09/10/17
Date de prise de fonction souhaitée : 12/17
Durée de la mission : 6 mois renouvelables
Localisation : Bunia avec mouvements réguliers sur les sous bases
SI intervient en RDC depuis 2007 dans les domaines de la sécurité alimentaire et moyens d’existence, de l’eau hygiène et assainissement, de la construction/ réhabilitation d’abris et dans la distribution d’articles ménagers essentiels.
Nos programmes couvrent la réponse d’urgence (via notamment le mécanisme du RRMP), mais aussi des activités plus durables (réhabilitation de réseau d’eau, production locale de chlore, DRR…) et illustrent la stratégie choisie par la mission, à savoir le maintien d’une capacité forte de réponse d’urgence (notamment aux déplacements de populations) tout en développant des solutions durables aux problématiques qui affectent la population du pays. Ces projets couvrent les besoins humanitaires des populations déplacées et hôtes sur le Tanganyika, le Bandundu, l’Ituri, la Tschopo, les Kivus et désormais les Kasaï.
L’année 20107 a été marquée par l’émergence de crises aigues dans le Tanganyika et les Kasaï impactant plus d’un million de personnes pour cette dernière crise. Fidèle à son engagement d’agir au plus près des populations vulnérables, Solidarités se positionne comme acteur d’urgence avec l’ouverture d’une base à Mbuji Mayi afin de lancer des activités de réponse aux mouvements de populations sur des zones encore non couvertes par les acteurs humanitaires.
La mission :
La mission est composée d’une coordination basée à Goma, d‘un bureau de représentation à Kinshasa et de plusieurs bases opérationnelles sur le territoire (Kalémie, Moliro, Bunia, Aru, Mushie et Mbuji Mayi).
Le volume financier de la mission pour 2017 est d’environ 11 millions d’euros, avec un portefeuille programmatique de 10 projets différents.
La mission est quasiment entièrement staffée avec une dynamique d’équipe très positive.
La zone :
Les actions actuelles dans la province de l’Ituri (Base de Coordination de Zone) s’articulent autour de plusieurs axes :
Réponse aux mouvements de populations (RRMP) :
Programme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) par l’identification des populations en situation de vulnérabilité extrême et une assistance ciblée en biens de première nécessité (distribution, foires de non-vivres) et en eau, hygiène et assainissements. Bailleur : UNICEF. Fin du projet : 31 mai 2018
Réponse d’urgence au déplacement des réfugiés sud soudanais au nord de l’Ituri :
Ce programme financé par le GAC assure une réponse WASH/ AME hors camps aux déplacements des réfugiés sud soudanais dans la zone. Fin du projet : début 2018 mais possibilité d’étendre la réponse dans le temps.
DESCRIPTIF DU POSTE
Le coordinateur terrain est le chef de mission de sa zone d’intervention sur délégation du chef de mission pays. Ses responsabilités recouvrent donc un spectre similaire, ramenés à une région de la RDC :
• Coordination et mise en œuvre des orientations stratégiques
• Suivi des opérations et de la pertinence/ qualité opérationnelle
• Suivi des aspects supports (RH/Administratifs/logistiques)
• Responsabilité de la sécurité sur la base
• Relations bailleurs / recherche de financements
• Communication interne et externe / représentation de SI sur la zone en coordination avec son chef de mission
• Encadrement des équipes
Enjeux spécifiques :
• Contexte/Sécurité : La veille sécuritaire sur la zone, en lien avec l’évolution de la situation au niveau national, doit être permanente et exige un bon niveau de proactivité. Le réseautage et le suivi des relations avec les acteurs de sécurité sur la zone doit également constituer une des priorités pour le CT
• Programmes : Le maintien d’une veille humanitaire permanente est nécessaire sur la zone et une attention particulière doit être portée à l’impact potentiel des conflits ou de leur cessation sur les mouvements de populations. Cette veille nécessite une étroite collaboration avec les acteurs humanitaires en présence dans la région.
• Coordination interne / externe : le travail de veille humanitaire et sécuritaire nécessite une liaison régulière avec le Chef de Mission, le représentant de Kinshasa et les coordinateurs pour le suivi de la situation au niveau national ; ainsi qu’un fort réseau stratégique sur la zone des Kasaï (autorités locales, partenaires, ONGs, organismes de monitoring humanitaire etc.)
• Stratégie : La prise de poste s’effectuera dans le contexte de la préparation de nouveaux programmes dans le cadre de l’orientation stratégique 2017-2020 de la mission. Le coordinateur terrain est en charge de proposer une stratégie pertinente de développement de sa zone en fonction du contexte géopolitique et humanitaire.
VOTRE PROFIL
• Etudes supérieures
• Expérience d’au moins 2 ans en coordination terrain
• Expérience avérée en contexte d’intervention complexe et volatile et expérience indispensable en gestion directe de la sécurité
• Expérience dans le développement d’une stratégie programmatique et la rédaction de propositions de projets/ rapports
• Forte appétence pour la coordination externe
• Leadership, capacité en encadrement d’équipe et expérience indispensable en management
• Capacité d’anticipation et de prise de décision
• Maîtrise du cycle de projet
Langues :
• Excellente maîtrise du français écrit et oral
SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES
Poste salarié : à partir de 2200 euros brut par mois, selon expérience (= 2000 euros salarie de base, plus 10% de prime de congés payés versés mensuellement) et Per Diem mensuel de 500 USD.
SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.
Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.
Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Sur la base d’une mission d’un an, l’expatrié prendra un break d’une semaine à 3 et 9 mois de mission (avec une participation de 500 euros versée par SI) ainsi qu’un break de 15 jours à 6 mois de mission (avec une prise en charge du billet d’avion aller et retour entre la mission et le lieu de résidence).
Ce poste prévoit aussi la possibilité d’être accompagne pour votre famille.
Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!
CONTACT
Mano Gaudin, Chargée de recrutement et suivi

Comment postuler

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées. https://emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?I... Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Dans votre demande, indiquez que vous avez trouvé cette opportunité sur imaginafrica.net

  • Pas de mots clés

76 vues totales, 1 aujourd'hui

Postuler à cette annonce

Top