Wordpress job board software

Veuillez vous connecter/enregister pour postuler à cette annonce.

Évaluation Externe Finale – Belgian Red Cross – Burkina Faso

  • Ouagadougou, Centre Region, Burkina Faso
  • Consultance

Description du Poste

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE, DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET DE L’ETAT NUTRITIONNEL DES POPULATIONS VULNERABLES DANS 1 COMMUNE DU SOUM/REGION DU SAHEL AU BURKINA-FASO
EVALUATION EXTERNE FINALE
TERMES DE REFERENCE Référence de l’appel d’offre : Evaluation Externe Burkina/2017 – Décembre 2017
1. Résumé
Objectifs : Evaluer le projet Public cible : La Croix-Rouge Burkinabé (CRBF), la Croix-Rouge de Belgique (CRB), les autorités locales pertinentes au Burkina Faso et la Direction Générale du Développement belge (DGD)
Mandataire : Croix-Rouge de Belgique (CRB)
Rapports : le rapport d’évaluation seront soumis simultanément par l’évaluateur au Représentant Pays de la CRB au Burkina Faso, à la Responsable Partenariat et Programme CRB à Bruxelles et à l’assistant Coordinateur Santé Chargé de la nutrition de la CRBF au Burkina Faso.
Calendrier : le contrat de consultance devra être signé avant le 31 décembre et l’évaluation devra se dérouler en janvier 2018
Échéancier : Remise du rapport provisoire au plus tard 15 jours après la mission d’évaluation Remise du rapport final au plus tard 1 semaine après réception des commentaires Lieux : Burkina Faso (Ouagadougou et Commune Baraboulé/province du Soum/région du Sahel)
Budget maximum : 10.000 Euros
Partenaires de mise en œuvre
Le projet a été mis en œuvre par la Croix-Rouge Burkinabé avec l’appui de la Croix-Rouge de Belgique. Ces deux organisations sont des organisations indépendantes auxiliaires des pouvoirs publics. Elles ont bénéficié du support des réseaux décentralisés des comités provinciaux et locaux de la CRBF.
1. But et portée de l’évaluation
La présente évaluation portera sur le programme mis en œuvre par la CRBF avec l’appui de la CRB et financé par la DGD pour les années 2015-2017. La proposition de projet prévoit qu’une évaluation externe soit réalisée à la fin du projet.
Le but de cette évaluation vise d’une part à apprécier l’impact et les effets de la stratégie adoptée et d’autre part de capitaliser les bonnes pratiques. Ce projet ne connaitra pas d’extension et aucun autre financement n’est prévu pour la poursuite/ extension des acquis. Il est donc particulièrement important de tirer les enseignements en matière de pérennité et d’autonomisation des réalisations au bénéfice des communautés et des plus vulnérables.
1. Objectif de l’évaluation
L’évaluation abordera l’analyse du projet selon les critères standards d’évaluation (pertinence, complémentarité/cohérence, efficacité, efficience, durabilité, impact). Par ailleurs, elle s’étendra de manière plus détaillée sur les questions suivantes :
Pertinence
• Est-ce que les actions concrètes mises en œuvre dans le cadre de ce projet au profit des communautés sont pertinentes au regard de leurs besoins identifiés et de l’évolution sécuritaire dans la zone?
• Le projet s’insère-t-il dans les politiques nationales et priorités stratégiques du pays ?
• Le projet s’insère-t-il dans le contexte institutionnel et s’appuie-t-il sur les structures officielles afin de renforcer l’existant ?
• Le projet est-il en cohérence avec la stratégie de la CRBF ?
Efficacité
• Le projet a-t-il atteint ses résultats et objectifs ?
• La structure du projet est-elle appropriée pour atteindre ses objectifs de manière efficace ?
• Quelle influence la dégradation sécuritaire dans la zone d’intervention a pu avoir sur l’atteinte des résultats et de l’objectif spécifique
Efficience
• Dans quelle mesure les moyens mis à disposition ont-ils été adéquatement utilisés pour atteindre les résultats ?
• L’implication des volontaires a-t-il contribué à une allocation plus efficiente des ressources ?
• L’adéquation entre moyens utilisés et résultats atteints est-elle appropriée ?
Durabilité
• Dans quelle mesure la durabilité des actions entreprises est-elle liée à l’implication des communautés ? des services techniques de l’Etat ? de la CRBF ? Quelles influences peuvent avoir la situation sécuritaire dans la zone sur la pérennité des actions entreprises et quelles actions devraient être entreprises pour en limiter les effets négatifs?
L’évaluateur s’attachera à dégager des leçons apprises et bonnes pratiques de l’analyse qu’il aura conduite.
1. Méthodes d’évaluation
La méthodologie d’évaluation devra être définie par l’évaluateur.
1. Produits
Les produits de l’évaluation sont :
1. Une présentation par l’évaluateur au démarrage de l’évaluation de la méthodologie d’évaluation (approche, critères, outils);
2. Deux meeting de restitution durant lesquels l’évaluateur fera part de ses analyses, conclusions et recommandations: (i) sur le terrain, en fin d’évaluation avant la rédaction du rapport provisoire (en présence du Représentant de la CRB au Burkina Faso et d’au moins un responsable de la CRBF) et ; (ii) à Bruxelles, après soumission du rapport provisoire;
3. Un rapport provisoire dans une période de 15 jours après la fin de la mission d’évaluation, pour relecture et commentaires par la CRB et la CRBF;
4. Un rapport d’évaluation final au plus tard une semaine après réception des commentaires éventuels sur le rapport provisoire.
Le rapport final sera rédigé en français de sorte à pouvoir être directement communicable par la CRB auprès de la DGD et des partenaires.
Le contenu du rapport devra au minimum contenir les sections suivantes (non exhaustif) :
1. Un résumé de l’évaluation
2. Une description du contexte
3. Une description de la méthodologie, des moyens utilisés et de leurs limites
4. Les résultats pour chacun des critères définis par l’évaluateur
5. Les conclusions, enseignements et recommandations (spécifiques et réalisables ; et de préférence répertoriées par ordre de priorité).
En annexe, le rapport contiendra : le cahier des charges, les outils de collecte des données (fiches d’entretien, etc.), les sources des informations utilisées (primaires et secondaires).
1. Calendrier et budget de l’évaluation
Le budget maximum de la présente évaluation est de 10.000 euros.
L’évaluation devra avoir lieu au plus tard en janvier 2018.
La durée de l’évaluation sera déterminée par l’évaluateur et devra comprendre les étapes suivantes :
• La préparation au siège de la CRBF: rencontre de la CRBF et de la CRB et briefing par l’équipe de projet, validation d’une méthodologie de travail, organisation logistique des visites terrain, revue documentaire et premiers contacts téléphoniques avec les équipes terrain, répartition des tâches entre les membres de l’équipe et si nécessaire, briefing sur le Mouvement Croix-Rouge.
• Les visites terrain
• Le travail pour compiler les résultats et finaliser le rapport.
Rapport provisoire dans les 15 jours après la fin de la mission d’évaluation. Rapport final une semaine après réception des commentaires de la CRI et de la CRB (suite à une réunion de présentation du rapport provisoire et à la soumission de ce dernier pour commentaires auprès de la CRI et la CRB).
1. Critères de sélection et compétences attendues de l’évaluateur
L’évaluateur sera sélectionné sur base d’une offre technique et financière qui devra être soumise par l’évaluateur au plus tard le 17 décembre 2017. L’envoi peut se faire par email avec en objet la référence suivante « Evaluation Externe BURKINA/2017» à l’adresse suivante : ines.bentolila@croix-rouge.be
L’offre technique et financière devra contenir au minimum les sections suivantes :
• Description de l’approche méthodologique
• Calendrier de l’évaluation (description du plan de travail, nombre de jours prévus et échéances)
• Le CV de(s) l’évaluateur(s)
• Le budget demandé (avec au minimum les rubriques suivantes : honoraires, transport, hébergement).
• Un exemple de rapport d’évaluation déjà réalisé par l’évaluateur
Les compétences attendues de l’équipe d’évaluation (au moins 2 personnes pour garantir un croisement des informations recueillies et un partage d’opinion) :
1. Au moins 5 à 10 ans d’expérience de conduite et/ou d’évaluation de programme en lien avec les thématiques liées à la Résilience et au Livelihood, particulièrement en Afrique de l’Ouest et au Burkina Faso
2. Une connaissance et expérience des politiques et du système administratif au Burkina Faso
3. Excellente maîtrise du français parlé et écrit. La connaissance du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est un atout supplémentaire
4. La composition de l’équipe d’évaluation devra tenir compte des problèmes sécuritaires dans la Région du Sahel et en particulier des restrictions de déplacement pour le personnel caucasien.
5. Documents de référence pour l’évaluateur
6. La proposition initiale de projet et le rapport intermédiaire
7. Le code de conduite du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
i. Équipe d’évaluation et qualifications : résumer la composition de l’équipe d’évaluation et les qualifications techniques requises pour en être membre.
ii. Procédures de soumission des candidatures : décrire clairement les procédures à suivre pour présenter une candidature, les documents à fournir et les délais à respecter.
1. Logistique et sécurité
Dans le cadre de cette mission, la Croix-Rouge facilitera les contacts sur le terrain et transmettra son analyse sécuritaire de la zone. La méthodologie d’évaluation proposée devra donc prendre en compte les restrictions liées à la situation sécuritaire dans la zone d’intervention.
Au niveau logistique, l’offre intégrera l’ensemble des coûts liés à l’hébergement, la restauration et aux déplacements en ville et sur zone.

Comment postuler

Critères de sélection et compétences attendues de l’évaluateur L’évaluateur sera sélectionné sur base d’une offre technique et financière qui devra être soumise par l’évaluateur au plus tard le 17 décembre 2017. L’envoi peut se faire soit : (i) sous pli fermé avec la mention sur l’enveloppe « REF: Evaluation Externe BURKINA/2017» à l’adresse suivante: **A l’attention de Inès BENTOLILA Croix-Rouge de Belgique Rue de Stalle 96 1180 Bruxelles Belgique ** (ii) ou par email avec en objet la référence suivante « Evaluation Externe BURKINA/2017» à l’adresse suivante : ines.bentolila@croix-rouge.be L’offre technique et financière devra contenir au minimum les sections suivantes : • Description de l’approche méthodologique • Calendrier de l’évaluation (description du plan de travail, nombre de jours prévus et échéances) • Le CV de(s) l’évaluateur(s) • Le budget demandé (avec au minimum les rubriques suivantes : honoraires, transport, hébergement). • Un exemple de rapport d’évaluation déjà réalisé par l’évaluateur La CRB se réserve le droit de relancer une nouvelle procédure de sélection d’un évaluateur si les propositions reçues ne sont pas jugées de qualité suffisante. Les compétences attendues de l’équipe d’évaluation (au moins 2 personnes pour garantir un croisement des informations recueillies et un partage d’opinion)

Dans votre demande, indiquez que vous avez trouvé cette opportunité sur imaginafrica.net

  • Pas de mots clés

105 vues totales, 1 aujourd'hui

Postuler à cette annonce

Top